VOEUX AU PERE NOEL – pas de cadeaux sous le sapin pour les cyclistes

VOEUX AU PERE NOEL – les cyclistes bisontins n’auront pas de cadeaux sous le sapin

Retour à Noël 2017. L’Association Vélo Besançon (AVB), connue pour avoir été sage durant l’année et mérité des cadeaux par milliers de la part de papa Noël, avait produit une liste de voeux à ce dernier, en espérant qu’ils soient exaucés. Il s’agissait d’obtenir 100 aménagements ou services supplémentaires, peu onéreux et réalisables assez facilement, pour faire de Besançon une vraie ville cyclable dynamique et sûre. A ce propos, 100 courriers, soit 100 voeux, avaient été rédigés et transmis à M.le Maire Jean-Louis Fousseret et son équipe. Un travail sérieux relaté par la presse et le monde du vélo. Pour rappel :

Néanmoins, force est de constater que les cadeaux ne sont pas distribués comme on le souhaiterait. L’AVB n’a peu ou prou rien obtenu, malgré la pertinence de la démarche. Le père Noël n’a pas considéré que les cyclistes de l’agglomération de Besançon aient mérité ces aménagements. En effet, sur 100 demandes, seulement 3 ont été traitées :

  • L’AVB considère que l’entretien des infrastructures cyclables (notamment les feuilles d’automne) s’est amélioré
  • Les travaux entre Chalezeule et l’EV6 sont en cours, l’AVB considère que cette demande est traitée favorablement
  • Rue Galilée, les travaux ne sont qu’à moitié conforme à la demande : des pictogrammes ont été installés, sans matérialisation d’une vraie bande cyclable. Cela vaut pour 0,5.
  • Rue Clémenceau, une bande cyclable a été crééé, mais pas sur toute la longueur demandée par l’AVB. Cela vaut donc pour 0,5

Fort de ces chiffres extrêmement révélateurs, on est en droit de se poser la question sur la façon dont nos élus voient le vélo : un simple loisir, et non un vrai mode de déplacement durable et inclusif, pratique, efficace, bon pour la santé, l’aménagement sûr et durable de nos rues, l’économie, et, naturellement, l’environnement gravement en danger aujourd’hui. A l’heure où de nombreux citoyens se questionnent sur la mobilité, la réalisation rapide de ces actions très concrètes et pour la plupart peu onéreuses pourraient être un marqueur sur la façon de voir et concevoir nos déplacements, avec à la clé des retombées positives pour le territoire et les individus.

Besançon reste donc à la traîne en France sur la question du développement du vélo en ville, comme l’a démontré l’étude de la FUB sur la cyclabilité des communes hexagonales. Plus que jamais, il faut maintenir la pression pour que ces aménagements soient réalisés. Nous appelons donc solenellement la ville à faire un geste et proposer un plan d’actions d’aménagements répondant à cette demande censée et réalisable. Actuellement, l’agglomération n’est malheureusement pas sûre pour les vélos, qui rappelons-le, ne font pas le poids face au nombre important de véhicules, à leur vitesse (souvent excessives), et à leur masse (poids et volume). Pour preuve de cette vulnérabilité, à nouveau, nous déplorons un accident grave s’étant produit mercredi 5 décembre dernier dans le quartier de Planoise. Un cycliste a été percuté par une voiture, qui a commis par ailleurs un délit de fuite.

L’Association Vélo Besançon a besoin de tout le monde pour sensibiliser les citoyens, les élus, les administrations et les entreprises aux bienfaits du vélo, pour faire de Besançon une capitale du vélo en Europe. La route est longue, et avec 1 seul cadeau octroyé en 1 an, nul doute que nous n’y arriverons pas, malgré l’urgence et l’appétence de nombreuses personnes pour la bicyclette. A ce rythme, il faudra attendre 50 noëls pour que Besançon soit une ville réellement cyclable.

Il est donc nécessaire que cela évolue favorablement et rapidement, car malheureusement, nul doute qu’il faudra sinon se faire à cette situation : la ville restera polluée, encombrée et peu soutenable sur le long terme. L’initiative de la municipalité de création d’un réseau d’échanges pour le développement des mobilités actives est intéressante, si tant est que de véritables moyens soient mis sur la table, et que la volonté politique affichée soit réelle. Dès lors, pour marquer symboliquement le lancement de ce réseau, nous invitons la ville à considérer ces 100 demandes, et d’en réaliser une partie substantielle durant l‘année 2019. Le premier signal post-conférence est déplorable : la construction d’une nouvelle voie routière entre les échangeurs Fleming et Franois-Châteaufarine a été votée le jeudi 13 décembre en conseil municipal (12 voix contre, de l’Intergroupe). Aucun aménagement piéton et cyclable ne semble être prévu dans ce projet, et indépendamment, de cela, ce projet d’aménagement est dépassé et ne répond pas à la problématique de fond.

Adhérez à l’association, écrivez à vos élus, engagez-vous, pour changer d’ère cyclable !

Joyeux Noël à tous !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Changements climatiques: élus du Grand Besançon engagez-vous!

Suite à la haie d’honneur réalisée devant le conseil municipal le lundi 12 novembre, nous poursuivons notre mobilisation par la mise en ligne d’une pétition:

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/changements-climatiques-elus-grand-besancon-engagez/54929

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Chaussée à voie centrale banalisée : notre évaluation.

À l’attention de M. le maire de Besançon.

Objet: Chaussée à voie centrale banalisée

Monsieur le Maire, la création d’une chaussée à voie centrale banalisée (CVCB), Chemin des Montboucons est une première à Besançon. Aussi, a-t-elle a suscité notre curiosité. L’Association Vélo Besançon a donc testé et évalué ce nouvel aménagement cyclable.

Premièrement, nous voyons d’un très bon œil, la volonté de la ville de tester des aménagements nouveaux et de s’emparer des nouvelles réglementations en matière de voirie pour encourager la pratique du vélo. Cette volonté s’est aussi manifestée par l’introduction, et la récente multiplication, des panneaux M12, ou « cédez-le-passage cycliste au feu ».