Vélorution des enfants

Vélorution des enfants (et des grands enfants) : Rendons leur la ville !

« Une ville réellement cyclable est une ville où vous n’auriez pas peur de laisser votre enfant de 12 ans se rendre en vélo au collège », telle est notre mantra, le mètre-étalon qui permet de juger de la qualité des aménagements cyclables d’une ville.

A Besançon et dans le Grand Besançon, ce n’est, hélas, toujours pas le cas.

Samedi 3 Juin, l’Association Vélo Besançon (AVB) invite tous les bisontines et les bisontins, de toutes tailles et de tous âges à venir participer à une Vélorution des enfants (et des grands enfants) à travers la ville afin de faire entendre, dans la joie et la bonne humeur, le besoin d’aménagements cyclables dans notre agglomération.

Rendez-vous au parc Micaud dès 10h30 pour un petit atelier de customisation des vélos, départ en musique à 11h pour un parcours facile d’une petite heure dans la ville.

Pique-nique partagé à la gare d’eau à l’issue de la vélorution.

Fanion, guirlande, musique, tout est permis !

Pour cette « manif à vélo », l’accent est mis sur les enfants, sur la place qui leur est accordée dans la ville, place très étriquée, limitée par l’énorme emprise de l’automobile sur l’espace publique.

Cette limitation dans la mobilité autonome ou accompagnée des enfants et des jeunes, est hautement problématique pour plusieurs raisons :

– elle décourage la pratique du vélo ou de la marche et contribue ainsi à une plus grande sédentarité, risque majeur de santé dénoncé par de nombreux articles scientifiques et pointé clairement dans le dernier plan vélo-marche publié par l’exécutif ce mois-ci.

– elle n’encourage pas la prise d’autonomie des enfants et des jeunes. Ainsi, un rapport britannique note que les enfants, en 4 générations, sont passés d’un terrain d’expérimentation de 9km autour de chez eux à 300 mètres. Les enfants ne peuvent quasiment plus se déplacer seuls, même sur de petits trajets. L’emprise automobile n’est pas la seule raison à même d’expliquer ce phénomène mais c’est la première cause invoquée par les parents.

– elle incite à prendre davantage la voiture pour effectuer des petits trajets d’accompagnement et densifie de fait la circulation.

Des progrès sont constatés dans notre ville et dans le GBM, les budgets consacrés aux aménagements sont plus conséquents et certains tronçons sont véritablement sécurisés mais le plan reste trop timide et trop lent au regard des changements immenses réclamés par l’urgence climatique.

L’AVB redit avec force qu’il faut :

  • multiplier les aménagements de mobilité douce, en continu et de façon sécurisée pour permettre une pratique quotidienne de tous les publics
  • limiter la place de la voiture en ville et dans l’agglomération pour les raisons invoquées plus haut mais aussi, et peut-être surtout, pour répondre à la menace climatique.
  • Sécuriser les entrées et sorties d’école en développant des rues aux écoles avec une limitation de la circulation pour encourager la marche et le vélo.
  • Promouvoir une culture vélo en formant les enfants à la conduite en sécurité
Publié dans Actualités, Blog, Non classé | Laisser un commentaire

Rapport d’activités 2022 et perspectives pour 2023

Concertation sur les nouveaux projets d’aménagements cyclables

Rédaction d’articles sur les aménagements terminés en 2022 :

Nouvelle liaison Micropolis – Châteaufarine (disponible sur ce lien)

Pont de la République (disponible sur ce lien)

Liaison cyclable Devecey – Collège de Châtillon-le-Duc (disponible sur ce lien)

Liaison Montferrand le Château – La Belle Etoile 
Rue de l’Epitaphe
Liaison modes doux Tallenay – Châtillon-le-Duc

Concertation sur les aménagements en projet :

Nous avons été concertés sur les projets d’aménagement suivants et attendons de savoir si nos remarques seront prises en compte :

  • A Besançon : rue de la Cassotte, haut de la rue Denis Papin et jonction avec la rue Madeleine Brès (zone Château Galland), rue de Dole, place Georges Risler, rue Gambetta, place de la Bascule/rue de la Concorde
  • A Ecole-Valentin : rue d’Epinal, rue de l’Amitié, pont enjambant la voie ferrée/rue du Vallon, rue de la Tuilerie.

Six premiers mois de 2023 et perspectives :

Rédaction d’un avis sur les pistes cyclables des rues Weiss et Trépillot (disponible sur ce lien).

Concertation sur les aménagements à venir :

  • à Besançon : Liaison EV6 Tarragnoz – place de Tassigny, rues René Char et Aragon (ZAE Chateaufarine),
  • à Vorges et Busy : Liaison modes doux entre les 2 communes
  • à Beure : Sécurisation traversée cyclable RD683 entre la rue de la Gare et l’EV6.

Concertation prévue, entre autre, pour le projet d’achèvement de la liaison cyclable Besançon – Pouilley les Vignes, dans sa section longeant la RD70 entre les Tilleroyes et l’entrée de Pouilley.

Nouveau schéma cyclable de GBM

Nous avons rencontré les élus et les services à deux reprises à ce sujet en 2022. Nos principales remarques portaient sur le manque d’ambition budgétaire, qui fait que ce schéma ne sera pas entièrement réalisé avant plus de 15 ans, et sur le manque de visibilité sur les aménagements prioritaires.

Six premiers mois de 2023 et perspectives :

Le schéma est en cours de validation pour les élus de GBM. En parallèle, GBM est en train de concevoir un schéma de jalonnement mais L’AVB n’est pas associée car le sujet est considéré comme trop technique par GBM.

Plan De Mobilités de GBM

L’AVB, en tant que membre du Conseil de Développement Participatif du Grand Besançon, collège Associations, et dans le cadre de la révision du Plan De Mobilités, a participé activement au travail de l’atelier « Amélioration de la pratique cyclable ».

GBM a édité en mars 2023, un document de synthèse reprenant l’ensemble des contributions du Conseil de Développement Participatif.

Le problème est que nous ne savons pas quelle suite lui a été donné, sachant que les élus communautaires s’étaient engagés, en commission ad’hoc, à examiner les propositions formulées et préciser ensuite au CDP celles qu’ils avaient décidé de retenir et d’intégrer au Plan De Mobilités.

Nous ne savons pas non plus à quel stade en est la procédure de révision :

Après mise au point du PDM, le projet doit être approuvé en séance du Conseil Communautaire, puis présenté aux Personnes Publiques Associées (Etat, Conseil Départemental …), soumis ensuite à enquête publique et adopté en assemblée communautaire.

A noter que l’AVB est membre du Comité des Partenaires et qu’elle n’a été conviée officiellement à aucune des réunions organisées par GBM (1 dernière devait se réunir en septembre 2022).

Le PDM doit être voté avant la fin 2023.

Vélorution des enfants

La manifestation a eu lieu le 1 octobre. Nous avons vraiment manqué de chance avec la météo : une grosse pluie juste avant le départ, du froid et du vent pendant la manifestation !

Une soixantaine de cyclistes courageux pour vélorutionner avec nous, dont une bonne partie d’enfants, étaient tout de même présents pour revendiquer une meilleure prise en considération de la place des enfants dans la ville. Nous avons été accueilli par le festival du Bitume et des Plumes pour l’arrivée de la manifestation. 

Six premiers mois de 2023 et perspectives :

En 2022 nous avions prévu de réaliser une action devant une école à l’heure de l’entrée des élèves et d’organiser une conférence avec un témoignage d’un technicien de Strasbourg ayant aménagé une rue aux enfants. Malheureusement, ces projets n’ont pas abouti, essentiellement par manque de temps de bénévole. Ils ont donc été reportés à plus tard.

Par ailleurs, nous avons publié un article début 2023 pour partager notre déception suite aux annonces de la Ville de Besançon concernant l’apaisement des rues aux entrées et sorties d’écoles.

Projection du film Together We Cycle, suivie d’un
débat avec Sébastien Marrec

Nous avons organisé une projection du film « Together we cycle » au cinéma Victor Hugo le 13 Octobre. Le film explique comment les Néerlandais ont transformé leur pays en faisant émerger une véritable culture du vélo. S’en est suivi d’une présentation-débat avec Sébastien Marrec, doctorant en urbanisme et aménagement à l’université Rennes 2. Cet événement a rencontré un beau succès, le public était au rendez-vous.

Participation à l’enquête publique sur la mise à 2X2 voie de la RN57 entre Beure et Micropolis avec le collectif RN+5,7°

L’AVB, avec le collectif RN+5,7°, a contribué à la rédaction d’une réponse très complète à cette enquête publique. Elle est disponible sur ce lien et contient un développement de tous les arguments qui justifient notre opposition farouche à ce projet. 

Six premiers mois de 2023 et perspectives :

Le collectif RN+5,7° a décidé de contester en justice la Déclaration d’Utilité Publique publiée par le préfet en début d’année. Notre avocate est en train de rédiger la requête introductive qui entamera la procédure. La diffusion d’une cagnotte en ligne est prévue pour contribuer au paiement des frais d’avocat.

Rassemblement devant le tribunal suite à notre recours contre les arrêts et stationnements sur trottoirs et voies cyclables

Pour rappel, nous avons déposé en septembre 2020, conjointement avec l’association Trottoirs Libres, un recours au Tribunal Administratif contre ce qui nous est apparu comme une carence fautive de la Ville de Besançon dans la lutte contre les arrêts et stationnements sur trottoirs et voies cyclables.

A l’occasion de l’audience au Tribunal Administratif de Besançon, qui a eu lieu le 24 février 2022, nous avons appelé nos sympathisants à se rassembler devant le tribunal.

Notre requête ayant été rejeté, nous avons décidé de faire appel.

Six premiers mois de 2023 et perspectives :

La procédure d’appel est en cours. L’audience aura sans doute lieu début 2024.

Participation aux activités de l’AF3V

L’AVB est adhérente depuis de nombreuses années à l’AF3V, qui est l’Association Française pour le développement des Véloroutes et Voies Vertes.

L’AF3V agit pour la réalisation d’un réseau ambitieux de véloroutes et de voies vertes au bénéfice de la transition écologique, de l’inclusion sociale et de la santé. Elle représente les usagers des véloroutes et voies vertes auprès des pouvoirs publics. Elle assure la promotion du réseau de voies vertes et s’appuie sur le travail des délégués départementaux et sur les témoignages des adhérents.

Le délégué départemental de l’association a changé au début de l’année 2022.

André Racine succède ainsi à Adrien Caillot, qui assurait la fonction depuis 2013 et qui reste cependant suppléant.

L’association a élaboré, en lien avec IGN, une carte nationale de ces véloroutes et voies vertes, qu’elle met à jour régulièrement. André et Adrien ont contribué à l’actualisation de cette carte au plan local.

L’association a rencontré dans le courant de l’année 2022, des élus locaux et techniciens de l’Etat ou du Département pour connaître les projets de liaisons cyclables interurbaines.

Participation à la création d’un réseau régional FUB pour la Bourgogne Franche-Comté

Suite à une rencontre organisée par la FUB à Dijon au mois de décembre 2022, nous sommes 20 associations d’usagers du vélo de Bourgogne-Franche Comté qui œuvrons pour la création d’un collectif pour mieux se faire connaître, avoir un nom et un poids vis-à-vis des collectivités territoriales et institutions.


L’intérêt de ce collectif est d’être une force associative régionale qui se décline au niveau départemental, afin de :
– Apporter nos expériences,
– Participer à un maillage régional des voies cyclables,
– Se donner la possibilité de répondre à des appels à projets régionaux en mutualisant nos ressources.
Le collectif a déjà sollicité la Région afin de participer à la révision du plan vélo régional engagé depuis peu.

Six premiers mois de 2023 et perspectives :

Le samedi 10 juin prochain, nous nous réunissons à Besançon, avec pour objectif de finaliser le statut du collectif, fixer des objectifs, déterminer les ressources (financières et humaines), élaborer une plaquette de présentation.

Carte des petits passages et autres raccourcis

Nous avons créé une carte de ces petits passages parfois méconnus des cyclistes mais pour certains bien pratiques. Elle est disponible sur ce lien.

Vie associative et représentativité

Lors de la dernière AG du 22 juin 2022, Hugo Lallement a quitté le CA et Anthony Lecomte a été élu, il rejoint donc dans le conseil d’administration Estelle Colin, Thomas Henry, Aline Vieille, André Racine, Antoine Sion, Romain Pannetier et Fabrice Guyon.

L’AVB compte, au 6 mai 2023, 35 adhérents à jour de cotisation, 1 500 personnes suivent les actualités facebook et 566 sont abonnés à la lettre d’informations (avec un taux d’ouverture moyen de 36%).

Publié dans Actualités, Blog | Laisser un commentaire

A la découverte des petits passages et autres raccourcis

Nous avons créé une carte de ces petits passages parfois méconnus des cyclistes mais pour certains bien pratiques. Nous en avons sans doute oubliés, n’hésitez pas à nous contacter si vous voulez que nous l’ajoutions sur la carte.

Nous insistons sur le fait que certains sont étroits et pas toujours parfaitement praticables. De plus, plusieurs ne sont pas assez larges pour croiser un piéton sans le déranger. Si vous les empruntez, maîtrisez votre allure. Nous avons toutefois fait le choix de les faire figurer car ils permettent parfois d’éviter de longs détours ou des rues dangereuses pour les cyclistes, c’est en quelque sorte des pis aller en attendant d’avoir une ville réellement cyclable et apaisée !

Nous espérons aussi que les mettre en lumière donnera des idées aux services de la voirie, comme par exemple réouvrir le regretté chemin derrière l’ancien jardin botanique qui permettait de shunter la place Leclerc en faisant la jonction entre l’avenue de la Paix et l’avenue du 60e RI.

Voir en plein écran

Publié dans Actualités, Blog | Un commentaire

Rues aux écoles : beaucoup d’attentes et des annonces finalement décevantes à Besançon

Depuis plusieurs années, les projets de rues aux écoles fleurissent sur le territoire national. Ce dispositif consiste à rendre inaccessibles aux voitures les rues devant les écoles durant les horaires d’entrées et de sorties des enfants. Cela peut se faire de façon définitive, en rendant la rue entièrement piétonne, ou temporaire en utilisant des barrières amovibles. Cet aménagement encourage ainsi les usagers de l’école, parents et enfants, à se rendre dans leur établissement par d’autres moyens que la voiture, à pied, en vélo, en trottinette, en assurant plus de sécurité à chacun.e et plus de convivialité.

De nombreuses villes en France ont d’ors et déjà franchi le pas. Ainsi à Bordeaux, 33 écoles en bénéficient à ce jour et il est question d’élargir ce dispositif à 15 autres écoles par an. A Paris, 180 écoles sont concernées et à Grenoble, des projets très ambitieux de place aux enfants se concrétisent en ce moment. https://www.grenobleencommun.fr/grenoble-fait-places-aux-enfants/

A Besançon, cela fait longtemps que ce projet est sur la table et nous attendions avec confiance les décisions prises en ce sens, il était notamment question de tester rapidement cet aménagement sur 5 écoles de la ville.

En ce mois de janvier, deux réunions se sont tenues sur ce sujet avec les élu.e.s. et, nous sommes décu.e.s.

Sur les 5 écoles envisagées, une seule, celle des Chaprais, bénéficiera d’un aménagement temporaire, fermant ainsi la rue Baille aux horaires de sorties et entrées d’école. C’est un point positif mais il est bien isolé face aux autres renoncements. Car, pour les autres, il est vaguement question de sinuosité pour ralentir la circulation, ou de collage de pastilles colorées au sol, mais rien qui ne puisse ressembler à une véritable rues aux écoles. Nous le regrettons tant ces espaces une fois créés, végétalisés, aménagés, redessinent rapidement un autre usage de l’espace public et encouragent une autre mobilité, tout ce dont nous avons besoin, tout ce dont l’avenir doit être fait. Nous porterons cette parole auprès de nos interlocuteurs de la Ville et de GBM.

Nous encourageons tous nos adhérents, tous les parents sensibles à cette question, à réclamer auprès de la mairie et des conseils d’école, des aménagements ambitieux qui rendent la ville aux enfants en les soustrayant aux dangers et nuisances de la circulation motorisée.

La rue Baille sera la seule rue à être fermée à la circulation automobile aux heure d’entrées et de sorties de classe.
Publié dans Actualités, Blog | Un commentaire

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pistes cyclables des rues Weiss et Trépillot : un nouvel itinéraire de qualité apprécié des cyclistes

Les travaux d’aménagement des rues Weiss et Trépillot sont arrivés à leur terme. Il s’agit de pistes cyclables bi-directionnelles séparées des voitures par une bordure en béton : 

Si certains fustigent la mise à sens unique pour les automobilistes de ces rues, et le report de trafic dans les rues avoisinantes que cela a entraîné, l’AVB tenait quant à elle à saluer la réelle amélioration que ces nouveaux aménagements apportent pour la circulation cyclable à Besançon. En plus d’apaiser fortement les deux axes directement concernés (qui souffraient jusque-là d’un trafic automobile important et, comme souvent, trop rapide) ces nouveaux aménagements cyclables permettent de circuler en sécurité et dans un cadre agréable : piste séparée du trafic, nouveaux espaces verts et revêtement esthétique et confortable. 

De plus, ces deux rues étaient jusque-là un gros point noir pour les cyclistes venant de la gare Viotte depuis la rue Midol (elle aussi récemment aménagée), et se rendant dans l’ouest bisontin. Cet itinéraire est-ouest est donc fortement apprécié des cyclistes.

Rappelons par ailleurs que, si les impacts des mises à sens unique sur le plan de circulation, et leurs conséquences pour les riverains, ne doivent pas être négligés, il est aussi avéré qu’en cas de restrictions sur la circulation automobile dans un secteur on observe à terme un phénomène d’évaporation du trafic. C’est-à-dire qu’une partie du trafic « disparaît » spontanément, soit parce-que les automobilistes optent pour un autre mode de déplacement (pourquoi ne pas se mettre au vélo et profiter de ces nouvelles pistes cyclables?) soit parce qu’ils reportent leurs déplacements en dehors des heures de pointe, voire l’annulent.   

Quelques améliorations auraient cependant pu être apportées à ces aménagements et, comme souvent, c’est un niveau de la continuité de l’itinéraire et de la sécurisation des carrefours que le bât blesse. En effet, l’accès à la rue Weiss depuis l’avenue de Montrapon n’est pas aisé et pas lisible car trop étroit et à angle droit. Idem pour la jonction entre la rue de Trépillot et la rue des Saint-Martin, qui manque de fluidité, et pour l’accès à la piste cyclable de la rue de Trépillot depuis le giratoire de la Gibelotte, qui est quant à lui rendu dangereux par une ligne de cédez le passage trop avancée.  De plus, en attendant de réaménager la place de Montrapon, des pictogrammes vélo entre la rue Midol et la rue Weiss auraient permis de visibiliser le lien entre les 2 pistes cyclables.

Pour ce qui est des sections courantes, pourquoi ne pas avoir assuré la continuité du revêtement au niveau des accès à certaines propriétés, tout en marquant clairement le régime de priorité? Cette différence de couleur peut entrainer une baisse de lisibilité et donc de vigilance pour les véhicules traversant la piste cyclable : 

·        

Publié dans Actualités, Blog | 4 commentaires