Baromètre Parlons Vélo 2019

Baromètre Parlons Vélo

L’enquête nationale Parlons-Vélo 2019 organisée par la FUB a pris fin ce Samedi 30 Novembre. Les résultats seront disponibles en Février, mais cela ne nous a pas empêché d’y jeter un rapide coup d’œil.

Carte des points noirs de Besançon selon l'enquête 2019 ParlonsVélo

Carte des points noirs de Besançon selon l’enquête 2019 ParlonsVélo

Lumière sur la ville, le baromètre Parlons-Vélo 2019 organisé par la Fédération des Usagers de la Bicyclette a pris fin le Samedi 30 Novembre. Nous vous remercions encore et vous félicitons pour votre participation à cette enquête ayant eu lieu au niveau national et visant à analyser votre utilisation du vélo au quotidien afin de mieux comprendre les besoins et orienter au mieux les décisions d’aménagement. Bien que les résultats complets ne soient disponibles qu’en Février 2020, nous disposons déjà de premières informations (https://carto.parlons-velo.fr/). Tout d’abord, vous avez été nombreux à répondre cette année avec un total de 768 (dont 40 « non cyclistes ») réponse sur la zone de Besançon même, soit 92 de plus qu’en 2017 ! Des centaines de répondants et une hausse de la participation de 14%, qui démontre un intérêt accru pour les questions de mobilité et d’accessibilité cyclable.

Autre nouveauté cette année, la possibilité de renseigner les points noirs jugés dangereux et les tronçons où un aménagement serait nécessaire. Sans grosse surprise, on y retrouve des points connus :
– la Rue de Dole (Voir notre billet à ce sujet, et aussi la vidéo)
– le Boulevard Blum / Churchill / Kennedy fait partie d’une des coupures urbaines majeures de Besançon. Flux important, aménagements inexistants, non-motorisés passez votre tour !
– la Route de Gray en particulier sur la portion entre les deux rond-points. Des aménagements y ont récemment été réalisés visant à ralentir la vitesse. En pratique, la situation ne s’est guère améliorée, les motorisés continuant d’y rouler à vitesse excessive et absence d’aménagement cyclable.
– la Rue de Vesoul et ses défauts connus (Voir notre billet à ce sujet)
– la Rue de Belfort en particulier sur sa partie basse où il est toujours nécessaire de faire un détour par la Place Flore lorsqu’on vient de la Gare Viotte alors même que les motorisés disposent sur cette portion de deux voies de circulation. Idem, l’absence d’aménagement dans le sens du trafic peut être intimidant à certaines périodes.
– le Pont de la République dont une étude par l’ADEME a été effectuée et dont nous attendons toujours les résultats (Voir notre billet à ce sujet ainsi que l’action y a été menée)

Les rues Baille, Midol (qui a été citée par O.Razemon dans un article) ainsi que le Quai de Strasbourg sont également pointées du doigt, nous en avions parlé dans la lettre d’information de Novembre.

Il est à noter que la plupart de ces localisations ont déjà été répertoriées par l’AVB et portées à la connaissance des services de Voirie. Le nouveau Schéma Directeur Cyclable semble considérer une majeure partie de ces axes comme disposant déjà d’un « itinéraire existant » et souhaitent le développement d’un réseau cyclable péri-urbain et intercommunal. Comme nous argumentons dans le PlanVélo 2020 (Très bientôt disponible en consultation libre), favoriser l’accès à Besançon à vélo est un point important mais qui ne doit pas se faire au détriment de la cyclabilité au cœur de la ville.  À défaut de quoi on se retrouverait vite à prendre la planche pour sauter parmi les requins. À cela s’ajoute notre souhait d’avant tout favoriser le développement des aménagements les plus utilisés et représentant un meilleur investissement plutôt que la création d’aménagements ponctuels et éparses réalisés sans établir de réel réseau continu.

Ce contenu a été publié dans France, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.