Dossier tramway (1) – La concertation (mis à jour)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cet article est le premier de notre dossier consacré au tramway.

Il constitue un récapitulatif des étapes de la concertation, avant et pendant les travaux.

23 septembre 2008 : réunion pour les associations

Nous sommes invités ainsi que les représentants de la FNAUT et de l’AUTAB à une réunion de présentation du projet de TCSP (on ne parle pas encore de tramway).

À ce niveau du projet, nous n’avons encore rien à dire, mais cette première étape est essentielle pour faire connaissance avec le projet.

Un très bon point pour la concertation.

Nous demandons que l’embarquement des vélos dans le tramway (si tramway il y a) soit possible, dans la limite des possibilités (exclusion possible aux heures de pointe). Nous obtiendrons une réponse favorable, contrairement aux Dijonnais.

Années 2009 et 2010 : réunions publiques

Plusieurs réunions publiques sur le projet sont organisées. Nous assistons à un certain nombre d’entre elles. Nous posons parfois des questions.

Ces réunions ne sont pas le lieu idéal pour des obtenir des réponses à des questions précises concernant les cyclistes.

Ces réunions sont davantage utiles pour répondre aux interrogations des riverains qui, pour la majorité, viennent avec une très faible connaissance du projet. Le vélo y est toutefois régulièrement évoqué, tant par les élus que par les habitants.

Durant cette période, nous adoptons une position face au projet : la neutralité, car nous n’avons pas à prendre position au nom de nos adhérents sur un sujet sur lequel ils ne s’accordent pas.

Cette période est également importante pour le projet : un tramway sur fer est choisi, le tracé est choisi (par le centre-ville) puis modifié (par les quais), M. Martzloff est remplacé par M. Gudefin que nous connaissons mieux…

Du 20 décembre 2010 au 28 janvier 2011 : enquête publique

L’enquête publique a lieu. Le dossier est extrêmement épais et la période est très courte (moins d’un mois, après avoir laissé passer le temps des fêtes de fin d’année).

Nous nous concentrons donc uniquement sur le tome 1 des annexes, et plus particulièrement sur les plans d’insertion de très bonne qualité qu’il contient (à partir de la page 46). Second très bon point.

Notons que dans ce même tome des annexes est soulignée la qualité des remarques déjà réalisées par les citoyens et représentants d’associations via les divers moyens mis à leur disposition.

Nous rendons au commissaire enquêteur le 28 janvier un document comportant l’analyse complète de ces plans et quelques autres remarques.

Mai 2011 : avis du commissaire enquêteur

En mai 2011, la commission d’enquête émet un avis favorable au projet.

Cet avis comporte 14 recommandations dont les trois suivantes :
– Apporter une attention particulière à la continuité des liaisons cyclistes.
– Se référer aux propositions faites par l’Association Vélo Besançon.
– Favoriser l’intermodalité par la mise en place de stations « Vélo Cité » et d’arceaux pour cycles.

23 juin 2011 : réunion tramway-vélo

Nous sommes invités à une réunion qui correspond exactement à ce que nous demandions dans notre document : y sont en effet présents les responsables du projet et les personnes travaillant sur les plans. Troisième très bon point de la concertation.

On nous y présente la dernière version des plans, en les commentant et en nous permettant d’en discuter. Une grande partie de nos remarques sont prises en compte et traduites sur ces nouveaux plans.

Nous repartons avec ces plans en PDF, chose qui devrait être automatique dans toute concertation mais qui est malheureusement rare. Note : nous ne les mettons pas en téléchargement car nous ne mettons que les documents dont nous sommes certains qu’ils sont publics.

2011, 2012, 2013 : travaux

Contrairement aux étapes précédentes, cette période ne nous donne pas du tout satisfaction comme nous l’expliquons dans l’article suivant.

Aucune concertation n’a lieu durant cette période, et la rapidité des chantiers – qui est certes une bonne chose – ne nous permet pas de réagir. Nous interlocuteurs de la ville, à qui nous nous plaignons faute de mieux, ne semblent pas avoir davantage de possibilités d’action. Ils sont eux aussi débordés.

Nous assistons à quelques réunions publiques.

27 mai 2013 : nouvelle réunion de concertation

Les premiers aménagements définitifs apparaissent et nous commençons à publier nos avis, dans des petits articles (voir ici et ici).

Deux ans après la précédente, et suite à ces publications, nous sommes invités à une nouvelle réunion.

Tout comme lors de la précédente, plusieurs personnes sont présentes, représentant la ville, l’agglomération et l’entreprise ayant travaillé sur les plans. Les élus (adjointe à la voirie et conseiller municipal vélo) sont là. Nouveau bon point après une période très creuse.

Nous faisons le point sur les réalisations et sur nos demandes de corrections. En effet, certains défauts n’apparaissent qu’une fois les réalisations terminées et ne pouvaient se deviner sur les plans.

11 octobre 2013 : rencontre avec M. le maire, président de l’agglomération

À l’approche de la fin de son mandat, M. Fousseret nous reçoit. Nous évoquons, entre autres, le tramway.

Nous lui donnons notre avis global : les aménagements sont dans l’ensemble plutôt réussis et la prise en compte des cyclistes est plutôt bonne. Par ailleurs, certaines de nos remarques sont prises en compte rapidement et efficacement.

Mais il reste d’importants points noirs comme le pont de la République qui n’est pas satisfaisant, ou Micropolis déjà évoqué.

Par ailleurs, nous exprimons des craintes relatives à des aménagements en cours de réalisation à ce moment là. Craintes malheureusement justifiées : l’aménagement de la place Flore se révèlera être en effet peu pratique en ce qui concerne la circulation des cyclistes.

Juin 2014 : sorties sur le terrain

Alors que les aménagements sont presque terminés, deux sorties ont lieu.

La première, le 18 juin, réunit un certain nombre de personnes : élues et technicien de la ville, représentants du projet tram, représentant de l’État, et représentant de l’association.

Sous le soleil, le groupe parcourt l’ensemble de la branche ouest, dans les deux sens, avant de monter à la gare. Cela permet de répertorier les défauts auxquels sont confrontés les cyclistes.

Discuter sur le terrain permet à l’ensemble des interlocteurs de prendre conscience des problèmes que rencontrent les usagers, et le fait d’être tous ensemble permet à chacun d’apporter ses connaissances et sa vision des choses.

Une semaine plus tard environ a lieu une seconde sortie. Cette fois, c’est la branche est qui est étudiée et un représentant du CEREMA est présent. Malheureusement, la journée se déroule moins bien que la précédente.

D’une part, la météo est excécrable, d’autre part certaines personnes de la ville et du projet tram n’ont pas pu se libérer, ou seulement une partie de la journée.

La visite se termine l’après-midi, sous le beau temps revenu, mais l’équipe ne se compose plus que du technicien de la ville, des représentants de l’État et du CEREMA, et du représentant de l’association. De l’avis de tous, c’est dommage de terminer sans les principaux décideurs du projet.

Et ensuite ?

Nous n’avons pas revu les représentants du projet depuis ces sorties. Ils ont probablement été très occupés et nous aussi. Nous avons pu voir sur le terrain, que certains points dont nous avions discuté sur place ont été retravaillés dans le but de les améliorer (avec plus ou moins de succès selon les cas). Mais il reste encore du travail.

Conclusion

Dans l’ensemble, la concertation n’a pas été mauvaise durant ce projet. Elle a même plusieurs fois été exemplaire (réunions, plans, sorties sur le terrain).

Toutefois, l’ensemble de nos remarques n’est pas encore pris en compte alors que l’inauguration a déjà eu lieu. Nous en sommes même loin. Nous restons donc vigilants.

Ce contenu a été publié dans Agglomération du Grand Besançon, Articles / Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.