Le Tram à Besac

C’était il y a deux semaines. Nous avons inauguré le tram à Besançon. Un joli tramway, tout bleu, aux images de Victor Hugo, Pasteur, Pergaud…, chaque rame rend hommage à l’une de ces figures qui font la fierté des bisontins.

_ECO5983

Bien entendu, notre association était invitée à participer de cette fête et quelques bénévoles ont répondu présents durant cette journée qui a commencé vers 9h avec l’installation des stands pour se terminer vers 18h. Merci à François-Alexandre et Alain qui ont, avec beaucoup de dévouement accueilli le public qui sollicitait des informations sur notre association et s’intéressaient à la place du vélo dans la ville.

_ECO5974

En tandem avec vélo Campus, nous avons défendu la place du cyclisme urbain parmi les modes de déplacements doux et dont les effets sur la santé de la planète et par conséquent, de chacun, est des plus positifs.

_ECO5984

Nous avons rencontré un public intéressé, même si la vedette ce jour là était le tram qui ne désemplissait pas. Seuls les cyclistes n’avons pas fait la queue aux arrêts.

Nous avons reçu les inquiétudes de ceux qui se déplacent régulièrement ou non en bicyclette, la continuité des itinéraires cyclables, les bordures accidentogènes, du pont de la République que « c’est pas Dieu possible, pourquoi ils ont fait ça comme ça..! ». Mais aussi des éléments positifs, du plaisir de sortir à vélo, de l’apaisement de la circulation sur certains parcours, de l’envie de bouger et de se sentir libre.

_ECO5987

Mais aussi, de la même façon que les cyclistes se plaignent des incivilités des automobilistes qui voudraient les « effacer » de la chaussée, il est important de rapporter les plaintes de piétons qui se plaignent des incivilités des cyclistes. Il est bon de rappeler que le code de la route est fait pour tous. Il n’est pas justifiable qu’un cycliste risque de renverser une personne âgée qui ne l’a pas entendu arriver dans son dos et qui a fait un écart au mauvais moment, à nous de nous méfier ou d’avoir un claxon comme Adrien. Les zones partagées, zones vertes, rues piétonnes ou semi piétonnes, poseront toujours ces problèmes de cohabitation.

C’était, toutefois, une journée bien belle et festive. Et le tandem AVB-VéloCampus a été source d’inspiration pour les artistes de Catégorie libre !

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et des trams on couru sur les rails dans leur ballet incessant des Hauts-de-Chazal à Chalezeule et à la Gare Viotte. Le réseau Ginko s’est entièrement modifié pas toujours au goût de tous les usagers… Nous en reparlerons.

Ce contenu a été publié dans Agglomération du Grand Besançon, Articles / Actualités, Ville de Besançon, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le Tram à Besac

  1. Adrien dit :

    Bel article, Sonia.

    En ce qui concerne mon klaxon, je le réserve pour les automobilistes distraits qui manquent de m’écraser. Pour les piétons, la sonnette est plus sympathique. 🙂

  2. Sonia Prudham dit :

    😀 !! Je suis d’accord ! Je suis des trois côtés de la barrière et si je n’utilise mon klaxon en voiture que dans des situations très exceptionnelles, ma petite sonnette sur la véloroute ou en ville est presque constamment en action, même si ça me gêne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.