Les barrières à vélos de Planoise jugées inacceptables par l’AF3V

Tout cycliste ayant tenté de circuler à Planoise a fait le constat qu’il était impossible d’y circuler ailleurs que sur la chaussée (ou, un comble, sur les trottoirs) tant les barrières anti-deux-roues de toutes sortes pululent sur tous les cheminements qui devraient être naturels pour les cyclistes.

Il n’est donc pas surprenant, en consultant le site de l’Association pour la promotion des véloroutes et voies vertes (AF3V) d’y trouver précisément, à la rubrique « inacceptable » l’un des modèles de barrières implanté à Planoise.

Ces barrières constituent une gêne pour la plupart des cyclistes, car la plupart des vélos ne passent pas (porte-bagage trop large, sacoches…) et elles obligent à marquer l’arrêt. Elles sont également une véritable insulte aux personnes en fauteuil roulant. Elles sont donc inacceptables sur les voies vertes, mais aussi sur tout cheminement ayant pour vocation d’être ouvert aux piétons, vélos, et personnes à mobilité réduite.

Leur seul usage légitime serait de les implanter dans des situations telles que l’entrée d’un terrain de BMX, pour laisser entrer les vélos sans laisser passer les motos risquant d’abimer la piste.

Ce contenu a été publié dans Articles / Actualités, Rayon 70 - mars 2013, Ville de Besançon, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Les barrières à vélos de Planoise jugées inacceptables par l’AF3V

  1. FAG dit :

    Bonjour tout notre CA,

    Pour les barrières sur la zone de Planoise, il faudrait alertée la députée actuelle et la future députée du DOUBS. Il faudrait les députés prennent positions rapidement,

    Merci à tous.
    Amicalement
    F.A.G. 🙂

  2. erik dit :

    En effet, il serait temps, j’en ai pour ma part assez de devoir ruser pour passer avec un vélo et une remorque pour accéder à la crèche avec mon petit, et même avec le plus grand sur un siège-vélo, toutes les barrières ne sont pas franchissables. .. Le moyen le plus simple? passer par le boulevard, un comble!

  3. AVB dit :

    @FAG : Je ne sais pas si c’est le rôle d’un député. A moins d’arriver à faire passer au niveau national une loi interdisant ces dispositifs. Ce serait l’idéal. L’absence de ces dispositifs est en effet une condition essentielle pour une voirie accessible à tous, bien plus que certaines normes d’accessibilité qui figurent dans les lois.

    @erik : Merci pour ce témoignage. Sauriez-vous nous dire où se trouvent les passages qui vous posent problème et quel boulevard vous êtes obligé d’emprunter ? Plus on a d’exemples, plus on peut étayer nos arguments !

  4. Darlot dit :

    A Besançon, il y a d’autres endroits comme ceux-là. J’utilise une remorque pour emmener mes enfants à l’école mais je suis obligée de faire plusieurs détours à cause de barrières anti-deux roues:
    – impossible de passer par le chemin qui permet de passer de la rue Professeur George à la rue Trémolières
    – impossible d’emprunter le chemin Buhler
    – impossible de prendre le tunnel qui passe sous le boulevard Léon Blum au niveau de la rue Thiébaud

    Quand on est juste à vélo, il faut la plus part du temps descendre de vélo pour passer entre les barrières. Mais à remorque, c’est impossible de passer. Il faut faire un détour. C’est bien dommage 🙁

  5. erik dit :

    il s’agit du parcours entre la malcombe et la crèche des époisses d’une part et entre la malcombe et l’avenue de l’europe d’autre part (vers l’école mais aussi le théâtre et mon lieu de travail, les Archives départementales ). C’est un parcours qui est censé être accessible à tous les modes doux.
    Certaines barrières oscillantes ne sont pas franchissables même en descendant de vélo, aucune ne l’est avec une remorque.
    le plus simple pour rallier ces différents points depuis la malcombe est donc… : le boulevard Allende!!
    Quant à mes collègues ou amis qui ont tenté de passer par là avec une poussette ils font le même constat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.