Appel à la Manifestation à vélo du 4 juin

L’Association Vélo Besançon organise le samedi 4 juin 2016 une manifestation à vélo afin de protester contre la politique cyclable trop peu ambitieuse de la Ville de Besançon et de la CAGB, obtenir de ces collectivités le respect du code de l’environnement en terme d’aménagements et enfin obtenir la mise en place immédiate d’aménagements promis de longue date.

L’Association Vélo Besançon (AVB) défend les droits des cyclistes et des piétons à Besançon.

L’AVB dénonce la politique de transport et d’urbanisme, trop souvent en faveur de l’automobile menée par le Maire de Besançon. La loi (article L.228-2 du Code de l’Environnement)SONY DSC oblige très clairement les collectivités à mettre en place des aménagements cyclables lors des réfections de voirie. Or pour les rues les plus contraignantes, soit la Ville de Besançon bafoue cette loi, soit l’applique a minima sans aucune cohérence ou considération pour les cyclistes.vraie vie

Lors de travaux engagés dans la rue des Jardins en septembre 2015, l’AVB avait demandé la mise en place d’une bande cyclable pour faciliter l’usage de cet axe logique entre le centre-ville et les Chaprais. La Ville a refusé sous prétexte d’emprises insuffisantes alors qu’elle a décidé d’offrir des places de stationnement supplémentaires sur chaussée à l’occasion de ces travaux. L’AVB dénonce cette prise de position clairement en faveur de l’automobile en milieu urbain et a déposé un recours au tribunal administratif pour annuler cette décision de la Ville qui méconnaît les dispositions légales (cf. § précédent).

malarméL’AVB attire l’attention sur le fait que reprendre les marquages d’une chaussée entraîne des coûts supplémentaires pour la collectivité, qui pourraient être évités si la municipalité répondait directement à ses obligations légales en terme d’aménagements.

Lors de la réfection de l’enrobée rue de Belfort, les nouvelles bandes cyclables mises en place n’ont pas été tracées de manière continue dans le but de maintenir quelques places de stationnement sur chaussée. L’AVB dénonce cet aménagement a minima, très accidentogène ; les voitures stationnées obligeant les cyclistes à faire des écarts sur la chaussée, en plein trafic.

chamarsLe travail mené par l’AVB pour favoriser les déplacements cyclistes et piétons à Besançon se heurte au blocage imposé par le Maire de Besançon qui reste réticent à la mise en place d’aménagements cyclables qui puissent impacter le trafic automobile.

SONY DSCL’AVB revendique enfin la mise en application immédiate et complète de la promesse faite par la CAGB lors des travaux du Tramway et réitérée quelques jours avant son inauguration : construire un aménagement cyclable continu dans les deux sens le long du tramway. Aujourd’hui de nombreuses discontinuités demeurent, surtout sur la branche Est en direction de Chalezeule.

Pour toutes ces raisons, l’Association Vélo Besançon organise une manifestation à vélo le samedi 4 juin 2016. Rendez-vous à 14h30 devant la Mairie, esplanade des Droits de l’Homme, où se trouveront les stands de la Fête du Vélo, organisée par l’association Vélocampus.

Ce contenu a été publié dans Agglomération du Grand Besançon, L'association, Manifestations, Ville de Besançon, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Appel à la Manifestation à vélo du 4 juin

  1. VELAY dit :

    Il est indispensable pour la sécurité de tous que les vélos soient incités à mettre
    pied à terre dans certaines parties des rues piétonnes trés fréquentées.

    • AVB dit :

      Dans les rues piétonnes, les cyclistes sont tolérés à l’allure du pas. Si les cyclistes respectent cette allure, et si les piétons font aussi l’effort de regarder autour d’eux et de ne pas bloquer le passage des cyclistes, tout peut bien se passer. Si on fait du vélo, ce n’est pas pour mettre pied à terre.

      Un cycliste à faible vitesse pourra toujours s’arrêter et mettre pied à terre quand c’est vraiment nécessaire (par exemple, un enfant qui débouche brusquement).

  2. J-F dit :

    Bonjour, vous estimez que la ville bafoue le code de l’environnement ?
    Moi aussi. J’ai pour voisins des cas sociaux qui brulent des produits toxiques à longueur de journées et de soirées. Je trouverai un vélo et je viendrai depuis la rue de la butte vous rejoindre à la manifestation.

    • geoffrey dit :

      L’incinération des déchets deviendrait une tradition locale ? Elle est repeinte de social quand on (sur)chauffe les logements alentour avec…
      Merci d’avance pour ta présence, tu es toujours le bienvenu J-F !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.