L’État incite les cyclistes à prendre des risques sur la route nationale du pont de Beure.

IMG_2527_2

Le collectif « Vélos, piétons tous sûr le pont »  se réveille avec un sévère mal de tête ! Depuis mercredi dernier (25 juin), de « gentils panneaux bleus » demandent aux deux roues « de mettre pieds à terre » pour franchir le Doubs par le trottoir du pont de Beure. La goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Petit retour en arrière


Il y a un peu plus de deux ans, à défaut d’aménager une voie sécurisée, l’État, en charge du dossier, propose alors aux deux roues de se déplacer sur le trottoir afin d’éviter la route nationale et son flot incessant de camions. Celui-ci place donc les usagers dans l’illégalité, contraints d’emprunter un trottoir réservé par définition aux piétons. Docile, le collectif s’accommode alors de cette solution au rabais.

La nouvelle signalétique imposée aux cyclistes sonne comme une véritable provocation et les incite à emprunter la route nationale particulièrement dangereuse.

Rappelons que depuis ses débuts, le collectif « Vélos, piétons, tous sûr le pont » demande une vraie voie cyclable pour traverser le Doubs. N’étant visiblement pas entendu par l’État et les collectivités, il entreprendra prochainement des actions pour réaffirmer la nécessité de sécuriser ce passage.

Le collectif « Vélos, piétons tous sûr le pont »

Ce contenu a été publié dans France. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.