Un pont doux sur le Doubs !

Nous, militants de l’Association Vélo Besançon, souhaitons célébrer en quelques lignes cet évènement tant attendu que constitue la mise en circulation douce du pont de la République.

Ça y est, après tant et tant d’années, de mobilisations, discussions, consultations, le bitume nous est donné ! Le pont compte à présent un double sens cyclable parfaitement isolé de la circulation automobile, et pour cause : elle a disparu! 


La création d’une voie cyclable sur le pont de la République est une attente forte des cyclistes bisontins depuis plusieurs années. En témoigne le nombre important de personnes qui avaient participé à la manifestation organisée par l’AVB en septembre 2018.

Voici cependant les bémols que nous avons identifiés:

  • L’angle serré que doivent emprunter les cyclistes qui arrivent de l’avenue Helvétie et qui souhaitent accéder à la nouvelle piste cyclable du pont. C’est particulièrement vrai lorsque l’on a une remorque derrière son vélo.
  • Le feu de circulation au bout du pont côté centre-ville, qui est placé trop en amont du carrefour.
  • Le manque de lisibilité pour le raccordement entre le pont et l’avenue Fontaine Argent.

Mais réjouissons-nous : les cyclistes ont gagné leur tranquillité, leur sécurité, leur fluidité et cette grande satisfaction de pédaler dans la douceur, en toute légitimité, sentiment peu familier aux cyclistes du quotidien. C’est maintenant un pont doux sur le Doubs, un pas, tout petit mais appréciable, dans la sens de l’histoire, transition écologique oblige.

Les automobiles doivent donc faire autrement, patienter, contourner, rallonger… C’est pénible et parfois rageant. Lors de suppressions de voies, les géographes notent que dans les premiers temps, la situation est tendue, le trafic reste dense et l’encombrement se fait sentir mais ils observent que rapidement, le trafic « s’évapore » pour reprendre leur terme, les trajets sont modifiés, les adaptations se font et souvent au bénéfice des transports en commun ou des modes doux. Pour l’instant, sur l’avenue Helvétie et le pont Schwint, l’encombrement est visible aux heures de pointe lorsque les camionnettes et camions de livraisons viennent livrer les commerces du centre. Mais n’est-ce pas là le prochain défi à relever pour la municipalité ? Rendre cyclable ce dernier kilomètre? Mettre en place une logistique nouvelle fondée sur la livraison à vélo des commerces du centre-ville ? D’autres villes l’ont fait ou sont en passe de le faire : organiser des hangars de livraisons à proximité et terminer le trajet avec des vélos porteurs de grande capacité.

Les idées ne manquent pas pour une ville plus apaisée, plus douce, dans laquelle la solution vélo serait simple et logique pour tous.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Un pont doux sur le Doubs !

  1. Tollu dit :

    grand pas en avant pour les déplacements cyclables en ville. Pour l’encombrement à certaines heures faisons confiance aux géographes qui constatent qu’à terme le trafic « s’évapore ». Sachant que 40% des déplacements en voiture font moins de un km il y a un grand avenir pour un choix autre que la voiture ; quant au dernier km pour les livraisons je vois de plus en plus de vélos avec remorques, y compris pour le ramassage des déchets compostables, alors un avenir plus serein est à notre portée. Alain Tollu

  2. Adrien (ancien président AVB) dit :

    Mes remarques :

    – C’est une piste cyclable à double sens, et non un double sens cyclable. Le terme de double sens cyclable désigne le fait, pour une rue, d’être à double sens pour les cyclistes alors qu’elle est à sens unique pour les véhicules plus gros (comme toutes les rues du centre… et comme le bout du pont de la République, côté centre-ville, où peuvent circuler les véhicules des riverains). On appelait autrefois ça un contresens cyclable, ce qui était plus parlant. Mais quelqu’un a décidé de bannir ce terme, jugé trop routier / autocentré. Fausse bonne idée.

    – Je suis tout à fait d’accord avec vous sur l’angle d’entrée sur le pont depuis l’avenue de l’Helvétie. C’est un gros loupé. C’est dommage, quand on sait qu’on aurait pu garder une partie de la petite bretelle qui existait pour les automobilistes (quitte à la rétrécir drastiquement pour l’intégrer au nouvel aménagement – plutôt joli – qui a été fait).

    – Le placement du feu côté centre-ville n’a pas été changé. Il se trouve là où il était pour les automobilistes, et je ne pense pas qu’il puisse être déplacé. Il faut que le tram puisse tourner sans toucher le capot d’une voiture qui sort (puisque les riverains peuvent toujours sortir là en voiture).

    – Je ne comprends pas votre remarque sur la lisibilité de la traversée entre le pont et l’avenue Fontaine-Argent. Elle est au contraire très bonne. La ville de Besançon nous avait assez peu habitués à une signalisation d’une telle qualité. Cela a évolué ces dernières années. Je ne vois pas ce qu’il vous faut de plus.

    En tout cas, ce réaménagement du pont est un énorme progrès, qui prouve qu’une idée lancée comme une boutade lors d’une réunion de l’AVB peut, 7 ou 8 ans plus tard, devenir une réalité sérieuse.

Répondre à Adrien (ancien président AVB) Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.