Prises de position

Voici les réponses à quelques questions qu’on nous pose souvent.

1. Que pensez-vous de VéloCité ?

Nous y sommes favorable et l’avions même suggéré. Nous avons juste quelques réserves à exprimer.

Pour :

– Ce service a redonné une visibilité et une crédibilité au vélo en ville, et a fait progresser le nombre de cyclistes (les usagers du service, mais aussi les autres par effet d’entrainement).
– La volonté de relier entre elles certaines stations nous a fait gagner quelques aménagements cyclables bien utiles.

Réserves :

– Avoir confié le service à un géant de la publicité est dommage. D’autres villes ont fait autrement.
– La zone de couverture du service et trop restreinte et difficile à étendre (conséquence du point précédent).
– Répartition des vélos entre le stations pas toujours satisfaisante.
– Dysfonctionnements.
– Disparition du lecteur de cartes bleues de certaines stations.
– Conséquence : service utile pour faire ses courses ou sortir en ville (et c’est déjà bien), mais sur lequel on peut difficilement compter pour un usage professionnel avec des horaires à respecter.

2. Ne trouvez-vous pas que les cyclistes font n’importe quoi ?

Cela revient souvent à nos oreilles, et nous déplorons également le comportement de certains cyclistes, qui pour certains mettent en danger autrui et donne une mauvaise image des cyclistes. Toutefois, généraliser le comportement de certains à tous les cyclistes n’est pas constructif. Dans tous les domaines on trouve des personnes irrespectueuses, et les chiffres de la sécurité routière montrent bien que les automobilistes ont aussi leur lot de chauffards.  Or, un non respect du code de la route en voiture ou avec tout engin motorisé peut avoir des conséquences bien plus graves que lorsque le non respect vient d’un vélo.

Par ailleurs, il est important de noter que certains comportements irrespectueux du code de la route sont favorisés par des infrastructures routières inadaptées aux vélos:

  • Il est par exemple intéressant de savoir que certains feux ne se déclenchent qu’au passage d’un véhicule d’un certain poids et que le vélo ne les déclenche pas. Que faire? Attendre qu’une voiture arrive?
  • Avez-vous remarqué que certaines pistes cyclables se terminaient brutalement sur un trottoir ou une file de voitures en stationnement? Ici, le cycliste qui découvre l’endroit n’aura d’autre choix que de faire un écart dangereux.
  • Les cyclistes sur les trottoirs: nous déplorons vivement ce manque de civisme! Mais, il arrive qu’une bande cyclable ou un panneau oriente le cycliste sur le trottoir, ou alors certaines rues ont 2 voies pour les voitures, mais pas un seul passage pour les cyclistes.
  • Enfin, revenons aux « origines ». Vous êtes vous déjà interrogés sur l’origine des feux tri-colores? Pourquoi a-t-on mis en place tant de panneaux de signalisation? Réponse; pour les engins motorisés! Piétons et cyclistes ont dû s’adapter aux envahisseurs qui ne leur ont guère laisser de place pour se mouvoir en toute sécurité…

Enfin, en tant qu’association de cyclistes, notre objectif est de défendre les cyclistes, mais aussi de développer cette pratique. Or, même si nous ne sommes pas responsable des comportements inciviques des cyclistes, il dans notre intérêt que ces comportements diminuent afin d’améliorer encore l’image de la Petite Reine, et dans la limite de nos moyens humains et matériels, nous mettons en oeuvre des actions de sensibilisation aux problématiques évoquées ici.

3. Que pensez-vous des cyclistes qui roulent sans éclairage ?

Il y en a trop et c’est dommage (et dangereux).

Cela s’explique par la mauvaise qualité des éclairages de vélos vendus en France.

Pour lutter contre ce problème, notre association organise une fois par an une action de sensibilisation des cyclistes à l’importance de l’éclairage.

4. Quelles sont vos relations avec la municipalité ?

Question qui revient très souvent, parfois associée à des reproches. Certains nous trouvent trop conciliants. D’autres trop virulents.

Tout ce que nous voulons, c’est défendre notre cause. Donc cela veut dire faire pression sur les élus (manifestation, presse, etc.). Mais cela veut dire aussi essayer de travailler en confiance avec les services de la ville, et savoir reconnaître qu’ils font du bon travail lorsque c’est le cas. Et reconnaître aussi quand des élus nous écoutent, même s’il ne s’agit que d’un ou deux d’entre eux.

5. Quelle est votre opinion sur le tramway ?

L’association n’a pas pris position, car les avis de ses adhérents étaient trop différents pour obtenir un consensus.

Pour :

– C’est l’occasion de développer une alternative performante à la voiture.
– C’est l’occasion de reprendre de la place à celle-ci.
– C’est l’occasion de faire beaucoup de travaux de voirie donc de nouveaux aménagements cyclables.

Contre :

– Ça coûte beaucoup d’argent par rapport à l’utilité réelle. Avec de la volonté politique, on aurait pu répartir le même budget entre les transports en commun (pourquoi pas davantage de sites propres bus) et les vélos (développer un vrai réseau cyclable).
– Bien qu’on mette en place un tramway, on ne fait rien pour dissuader les gens d’aller au centre-ville en voiture. Un parking souterrain démesuré a été réalisé sous l’îlot Pasteur, ce qui n’a aucun sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.