Ouverture d’une Piste Cyclable rue Midol

C’est un vieux projet qui avait été expérimenté en 2019. À la demande des riverain-e-s, fatigué-e-s de voir cette rue résidentielle servir d’itinéraire de transit pour éviter la place Leclerc, la rue Midol est passé à sens unique pour les automobiles. Un besoin de mise aux normes du trottoir et de réfection du revêtement de chaussée se faisait également sentir. Ces travaux ont été l’occasion de la création d’une piste cyclable très bienvenue sur cet axe structurant, dans un quartier où les aménagements cyclable sont rares.

Il s’agit d’une véritable piste cyclable, comme Besançon en compte très peu, protégée par une bordure en béton qui assure une séparation effective des modes et donne un vrai sentiment de sécurité. En section courante, c’est une véritable amélioration dans la qualité des aménagements. Reste à voir comment seront gérées les intersections lors des rénovations à venir, en particulier celle de la rue Weiss qui est inscrite au schéma directeur cyclable comme la continuation de cette voie. La présence de feux d’arrêts dédiés aux vélos, ainsi que de terre-pleins pour protéger la bande cyclable au niveau des intersections laisse présager d’une évolution vers une meilleurs sécurisation des intersections.

Enfin, cette piste dessert la gare, lieu de la multimodalité par excellence. Cette gare est bien équipée d’arceaux vélos abrités, d’une station vélocité et même d’une pompe. Elle permet donc de favoriser la combinaison gagnante train+vélo pour rejoindre d’autres pôle générateurs de déplacement. Nous l’avons illustré ici en rejoignant le campus de la Bouloie. Un déplacement de 10min qui se fait en restant sur un aménagement cyclable 80% du trajet. Une belle occasion pour un changement de mobilité dès la réouverture du campus!

Ce contenu a été publié dans Locales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Ouverture d’une Piste Cyclable rue Midol

  1. Sonia dit :

    Ben, oui! Je remarque que cette nouvelle piste est orientée gare-campus-centre-ville. Quand tu descends la rue de Vesoul c’est bien périlleux d’aller chercher la cyclable en épingle à cheveux. Dommage! Je sais que je ne la prendrai plus.

    • AVB dit :

      Bonjour,

      On a souvent fait la remarque sur les aménagements de voirie récent que les angles de giration doivent être de 3m minimum. De même, on invite les aménageurs à réfléchir à la gestion des intersection en prenant en compte toutes les trajectoire possible. Nous espérons que ces idées fasse leur chemin. Nous avons également souligné notre préférence pour les aménagements unidirectionnels de chaque côté de la route justement pour éviter ce type de difficultés dans les intersections.

  2. Pierre LASALLE dit :

    Quelques centaines de mètres de vraie piste cyclable, où, le délimité de la voie face aux entrées de garages n’est même pas matérialisé, ne serait-ce que par des pointillés de peinture!
    Avec un débouché complètement dangereux coté Montrapon. Une rue Weiss toute aussi dangereuse et si on veut continuer sur planoise à part le carrefour du pont de la Gibelotte il faut de l’abnégation ou de l’inconscience : une pseudo bande cyclable avec raccords en relief du revêtement, bouches d’eau et d’égouts, graviers .. et de toute façon elle disparait là où c’est le plus dangereux!! Dans les carrefours! De qui se moque-t-on?

    A coté de ça on s’oppose à la finition du contournement coté ouest histoire d’exaspérer les automobilistes qui n’ont pas d’autre choix et de les inciter à couper par les petite routes pour essayer d’échapper aux bouchons qui sont plus polluants qu’un flux de voitures qui circulent et venir polluer un peu plus la ville

    Arrêtons de prendre les problèmes à l’envers! Vous me demandez mon avis alors je le donne, sans beaucoup d’illusions d’ailleurs!!!

    • AVB dit :

      Bonjour Pierre,

      ce n’est pas la peine d’être aussi agressif, ce n’est pas l’AVB qui fait les aménagements. À peine donnons nous notre avis, pas toujours sollicité (ici, on nous a consulté une fois les plans déjà faits).

      Le rôle d’une association vélo est un exercice périlleux, d’un côté il faut souligner les dangers pour qu’on y remédie, de l’autre il faut inciter à l’usage du vélo pour que le nombre d’usagers progresse. Ici, la gestion des intersections est loin d’être parfaite, et nous le soulignons d’ailleurs dans la vidéo, mais la section courante est gérée avec plus de soin que ne le sont habituellement les aménagements cyclables. Quant à la rue Weiss, les services voiries nous ont fait savoir leur intention de l’aménager, c’est à ce moment là qu’il faudra être particulièrement vigilant à l’aménagement du carrefour. Nous vous invitons donc à écrire à l’agglomération pour faire savoir la demande de réfection, et le manque de sécurité dans ce carrefour. Il nous a semblé important de souligner les possibilités offertes par cette nouvelle piste, et de rappeler la communauté urbaine à ses engagements pour la mise en continuité de celle-ci. Et avons fait cette vidéo de communication en étant globalement positifs parce que nous avons souvent été très critiques, et que quand de gros efforts sont faits, il faut les saluer, même si c’est loin d’être parfait.

      Quant à la question du contournement ouest, le fait d’encourager l’augmentation du trafic dans l’agglo (l’impact de l’élargissement des voies sur l’augmentation du trafic routier est un fait établi empiriquement et confirmé par un corpus d’étude très important) sera forcement préjudiciable à l’évolution des modes doux. Plus il y aura de pression automobile, plus les conditions de circulation seront dangereuses et pénibles et plus il sera difficile de réaffecter de l’espace urbain aux cyclistes et aux piétons. Pour ce qui est du trafic d’évitement ou ‘rat running’ on a déjà beaucoup promus les solutions qui existent pour supprimer ces opportunités.

  3. Jean-Pierre Cattelain dit :

    Je rejoins les commentaires positifs de l’AVB (ci-dessus) sur l’aménagement de la rue Midol, et la perspective de prolongation rue Weiss.
    Certes, ce n’est pas parfait, en particulier aux deux extrémités de cette rue. Faisons les remarques positives avec courtoisie, évitons de tout envoyer promener avec des « de qui se moque-t-on? », saluons les progrès et encourageons-les.
    Jean-Pierre

Répondre à Sonia Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.