La future rue de Belfort

bft-couv

Mardi 6 Décembre s’est tenue en présence du Maire et des commerçants du quartier une réunion publique à propos du bas de la rue de Belfort (sa partie Ouest). Deux projets de futurs aménagements de voiries ont été présentés, plutôt satisfaisants pour les cyclistes, même dans la version la moins ambitieuse.

Les deux projets concernent le tronçon entre la rue Chopard et la place des Libertés, voire l’avenue Carnot pour le second. Dans les deux cas, le passage à une seule voie de circulation automobile est au cœur du projet. Ceci permettra de sécuriser les traversées piétonnes en empêchant les automobiles de doubler un véhicule laissant traverser des piétons. C’est une situation très accidentogène qui inquiète les résidents de ce secteur.

Projet N°1
Dans cette variante, la rue de Belfort passera à une seule voie de circulation automobile entre la rue Suard et la place des Libertés. Un contre-sens cyclable sera créé.

projet-rue-belfort

En vert : les bandes cyclables
En rouge : 3 places de stationnement automobile supprimées pour permettre le passage de la bande-cyclable.
En bleu : 5 places de livraisons crées. Sur ces places, une offre de stationnement gratuit pendant 15 minutes sera proposée par plaque d’immatriculation par jour, à l’instar de ce qui se fait rue de la Madeleine ou rue Moncey.

La bande cyclable rue des Chaprais est d’ores est déjà tracée (enfin !). La traversée cycliste de la rue Chopard en direction de l’Est se fera le long du passage piéton en profitant des feux tricolores.

Ce projet, sera effectif courant Mars 2017, dès que les conditions météorologiques permettront les traçages !

Projet N°2
Dans cette variante, la rue de Belfort passera à une seule voie de circulation automobile entre la rue Suard et l’avenue Carnot. Dans ce projet, il n’est envisagé aucune création de place de livraison pour laisser la place à une seconde bande cyclable dans le sens Est-Ouest. Le reste est inchangé par rapport à la version 1.

projet-rue-belfort2

A l’heure actuelle, la deuxième proposition n’est qu’un projet encore soumis à des simulations de trafic et des essais in situ non encore planifiés. Soyons honnêtes, les cyclistes préféraient la mise en place directe du projet le plus ambitieux mais la concrétisation, dès la sortie de l’hiver, d’un contre-sens cyclable entre la place des Libertés et la rue Chopard est une amélioration conséquente pour les déplacements en vélo dans cette partie de Besançon, demandée de longue date par notre association ! Plus encore, nous espérons que cette étape servira de base pour évoluer vers le second schéma d’aménagements !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à La future rue de Belfort

  1. Adrien dit :

    Le premier projet est déjà une énorme avancée. C’est clair. Ça fait 25 ans que l’association le demande, et 10 ans que ça avait été promis « l’été prochain, à titre expérimental » (sous la forme d’un contresens bus / vélos à l’époque).

    Le second projet m’amène deux remarques.

    La première : C’est dommage de ne pas tracer la seconde bande pour cinq malheureuses places de livraison. De plus, faire cinq places au même endroit ne me semble pas super utile (il vaut mieux, pour un livreur, pouvoir s’arrêter devant le commerce à livrer). J’aurais envie de suggérer de passer toutes les places de stationnement du secteur (ou une sur deux, si on souhaite conserver du stationnement longue durée) en places dédiées à la livraison avec ce principe de 15 minutes gratuites aux clients des commerces. Et ainsi, on ne créerait pas ces cinq places et on tracerait la bande. Mais bon, ça a peut-être déjà été réfléchi, et non retenu pour une bonne raison.

    La seconde : Même si cette option des places de livraison est retenue, je ne vois pas de raison de ne pas passer la rue à une seule voie jusqu’aux voies du tram avec un double-sens cyclable sur toute la longueur. En effet, le DSC de la place de la Liberté au Casino est essentiel si on vient du centre-ville, mais si on vient de la gare (ou de plus loin : Planoise, Saint-Ferjeux, Campus…) on a besoin de prendre la rue de Belfort depuis son extrémité. Comme j’habite désormais tout au dessus, il m’arrive de la remonter dans sa totalité depuis qu’elle est en partie aménagée comme il se doit.

    Si jamais vous avez l’occasion de faire ces remarques à vos interlocuteurs, n’hésitez pas.

    Et merci pour le travail fourni pour les cyclistes bisontins, et surtout pour les futurs cyclistes.

    • Association Vélo Besançon dit :

      Bonjour,

      La raison explicitée par le Maire pour ne pas instaurer un DSC entre l’avenue Carnot et la place des Libertés est la crainte de remontées de files (« bouchons » semble devenir un mot tabou) aux niveau des feux rouges de la rue du Chasnot et de l’avenue Carnot. Nous regrettons que l’ambition de modération du trafic automobile, pourtant condition sine qua none au développement d’une bonne politique cyclable, est encore trop faible.

      Il y aura effectivement un essai de passer les 740 places de stationnement sur chaussée des Chaprais en places gratuites pendant 15 minutes, contre enregistrement de la plaque minéralogique à l’horodateur.

      • Adrien dit :

        Les craintes du Maire peuvent se comprendre, mais on peut laisser la double-voie à l’extrémité de la rue de Belfort, sur quelques dizaines de mètres, ce qui suffit pour écouler deux-fois plus de voitures aux feux et éviter les « remontées de files ».

        Et on tracerait le DSC sur le trottoir à cet endroit.

        C’est faisable car le trottoir à cet endroit est très large : avant les travaux du tram, il y avait une troisième voie (de tourne-à-gauche), qui a été supprimer au profit d’un élargissement du trottoir.

        Et, c’est un double miracle, car :
        – on n’y a pas créé de places de stationnement.
        – la bordure en face de la porte de l’agence immobilière est basse. Cela permet à un vélo arrivant du giratoire Belfort / Foch de continuer sur ce trottoir sans difficultés. Il ne manque plus qu’un traçage adéquat sur trottoir là où il n’y a pas de stationnement, avec une redescente sur chaussée ensuite.

  2. Adrien dit :

    Autre remarque : Avec la rue de Belfort tracée, et la rue des Chaprais (je suis ravi de l’apprendre via cet article), la seule discontinuité quand on vient du centre-ville est désormais le haut de l’avenue Denfert-Rochereau, puisque le bas de celle-ci comporte une bande.

    Or, les premiers plans du tram proposaient un aménagement cyclable sur le haut de cette rue (pour compenser la perte de la voie bus / vélos du bas de l’avenue Carnot), et il me semble qu’aujourd’hui le trafic permet d’envisager la réduction de tout Denfert-Rochereau à une voie. Sauf peut-être entre les deux feux, place Flore, car il faut stocker les véhicules qui descendent de Carnot. Ils ont le feu vert tandis que le second feu est encore rouge. Mais s’il ne restait que ce petit bout sans bande ça ne serait pas bien grave. On peut peut-être même en tracer une sur le trottoir à cet endroit ainsi qu’un sas au feu pour tourner à gauche.

  3. Ping : Contre-sens cyclable rue de Belfort : enfin ! | Association Vélo Besançon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *