Contact

Pour contacter l’association, le meilleur moyen est l’e-mail : asso@velobesancon.info

Pour le courrier papier :

Association Vélo Besançon
34 rue d’Arènes
25000 Besançon

Pour venir aux réunions

C’est ici…

 

Contacts de la vélo-école :

velo.ecole.besancon@gmail.com

Page facebook

8 réponses à Contact

  1. Anne Weise dit :

    Salut,
    l’association allemande – le bapob (www.bapob.org) organise en cooperation avec le petits débrouillards un échange interculturel franco-allemand à vélo au long du rhin. On passera bien evidamment au deux cotés du Rhin et on decouve la culture allemande et francaise avec des jeunes de 15 à 17 ans. Notre thème est la mobilité alternative. Pour cela on cherche des centre de jeunesses ou d’autres organismes, voir des structures dans la région entre Lörrach (le coté allemend) et Strasbourg qui ont en lien avec le vélo (alteliers de réparation, ballade sportive, promotion à la culture de vvt ou bmx, mtb, skateparcs,..) pour les rendre visite ou faire des ateliers avec eux. Est-ce que vous avez des idées à qui je peux m’adresser pour ce cas-là? Malheureusement est votre association un peu loin de notre route qui se guidera plus au bord du Rhin. Merci pour votre réponse et aide en avance!

    Bonne journée et à bientôt
    Anne Weise

  2. Anthony Lecomte dit :

    Bonjour,
    Sauriez-vous où trouver de l’adhésif réfléchissant à coller sur un vélo ?
    en rouleau ou en bandes…
    Merci.
    Cordialement,
    Anthony

  3. Dujardin dit :

    Je post ce commentaire pour signaler mon mécontentement pour la raison suivante : Je réside au 13 B avenue de Chardonnet, devant mon immeuble se trouve un transformateur EDF fraîchement repeint par la ville il y a seulement 2 mois. Je me demandais quel sauvage aura la bonne idée de taguer ou de placarder des affiches aussi immonde les unes et que les autres sur ce transformateur, et ce fut la votre d’affiche en premier !! Alors pour une association qui se targue de vouloir faire écolo en incitant le monde à faire du vélo, ce n’est pas en dégradant volontairement le matériel urbain que vous deviendrez crédible !! Qui va décoller cette affiche ? Qui incite sciemment à de future dégradations du même type ?…. Vous devriez être amendable !! Il y en a marre des personnes qui comme vous nous font la morale et qui ne connaissent même pas le respect…

    • AVB dit :

      Bonjour,

      Effectivement, notre colleur d’affiches acharné a repris du service cette année et il a appliqué son principe habituel : « on colle où ça se voit ».

      Votre commentaire lui a été transmis.

      Nous lui disons toujours de faire attention et d’éviter de coller sur des supports qui ne sont pas faits pour ça ou déjà très dégradés, mais il faut reconnaître aussi qu’il a raison lorsqu’il dit que les supports officiels semblent systématiquement implantés là où ça ne se voit pas… Même la Rodia qui est une structure municipale colle sur des coffrets EDF pour cette raison…

      Pour terminer, nous sommes tous bénévoles, et nous prenons donc les bonnes volontés où elles sont. Cette année, seuls deux volontaires se sont proposées pour coller des affiches, alors nous n’allons pas décliner leur aide même s’ils sont trop acharnés. Si vous voulez les remplacer afin de vous assurer que les affiches soient collées plus proprement, vous êtes le bienvenu.

  4. FOUCHE David dit :

    Bonjour,

    Je suis convaincu qu’il y a une marge de progression possible dans l’usage du vélo dans la capitale franc-comtoise notamment pour les trajets domicile travail. Je m’implique dans le groupe de réflexion PDE de mon entreprise et dans ce cadre je souhaite établir des vélo-bus hebdomadaires entre le centre ville de Besançon et la ZAC Lafayette. J’ai pu constater que ce type d’initiative pouvait avoir un effet positif dans d’autres villes (comme Aix-En-Provence). Bien sûr cela doit également s’accompagner d’actions auprès de l’Agglomération de Besançon en faveur du développement de l’infrastructure cyclable comme vous l’avez démontré dans votre article publié sur ce site. Avec plusieurs de mes collègues j’ai donc établi un trajet domicile travail « optimal ». Je souhaiterais dans un premier temps avoir votre avis et éventuellement un deuxième choix de trajet. Pouvez-vous me communiquer une adresse mail GMail d’une personne de votre association avec laquelle je pourrai partager avec droit de modification la carte Google Map de ce trajet?

    Je cherche également les conseils avisés de quelqu’un qui a déjà une expérience de vélobus à Besançon ou dans la Région…

    A bientôt!

    Cyclistement vôtre! ;o)

    David

  5. partirenvtt dit :

    Bonjour à tous les cyclo-taffeur de l’agglo Bisontine.

    Tout d’abord, bonne année et bonne santé pour 2017. Cyclo-taffeur sur un axe Chalezeule-Besançon, j’utilise également le bus et le tram et mes jambes.

    J’utilise également les vélocité depuis que la carte des transports en commun le permet (même si depuis plusieurs semaines la carte fait buguer l’appareil de location, chose que j’ai remonté au niveau de vélocité en espérant que la correction soit effective rapidement).

    J’ai un parcours de 5 kilomètres en mon domicile et mon travail qui se situe place Leclerc avec 120 m de dénivelé entre les deux points. Statistiquement, je met beaucoup moins de temps à vélo que si j’utilise le transport en commun notamment du au fait qu’il y a souvent des ratés au niveau de la connexion bus-tram car le bus se retrouve coincé dans les bouchons (vive les tcsp (transport en commun en site propre)). De ce fait je favorise le vélo dès qu’il fait beau ou que je suis pressé.

    La voiture que je dispose ne sort que dans de rares cas car elle n’a pas sa place en ville. J’effectue mes courses donc plus souvent avec mon sac à dos en ville (marchés (notamment marché beaux arts et marché bio à la gare viotte) ou en magasins vrac, biocoop…). Certains diront que cela ressemble au mode de vie d’un bobo moi je pense plutôt qu’il s’agit là d’un mode de vie permettant d’avoir un corps sain dans un esprit sain tout en limitant ses impactes sur son environnement.

    En outre, j’ai la chance de posséder un site Internet avec un peu de visibilité ce qui me permet de tester du matériel de velotafeur assez souvent ce qui facilite les choses. Je roule à VTT avec des pneus slick.

    Concernant les infrastructures cyclables sur mon parcours. Je suis plutôt assez bien loti avec une bande cyclable et parfois pistes sur la Rue de Chalezeule. Je longe et roule parfois sur la voie du tram même si je sais que cela est interdit entre l’arrêt Brulefoin et Tristan Bernard. Le point noir de mon parcours se situe sur la Rue Alexis Chopard et surtout en bas de la rue de Belfort (côté gare) où la circulation est chargée et dangereuse (sans parler des camions qui déchargent et se garent sur la route). La nouvelle piste cyclable longeant le futur tcsp viotte témis est un réel plaisir à emprunter même si difficile a raccrocher depuis la gare et qu’elle se termine n’importe comment côté gare Viotte en venant de place leclerc. Les tourne à droite (ou tout droit) aux feux sont aussi appréciables.

    Pour l’instant pas d’accident à déplorer, mais quelques frayeurs dû au fait de l’incivilité de certains conducteurs qui sont prêt à tout pour gagner un quart de demi seconde alors qu’ils sont ensuite bloqué au feu rouge 100 m plus loin. Je pense m’équiper d’une caméra sportive pour filmer mes trajets afin de me protéger en cas d’accident mais pour aussi communiquer sur la dangerosité et la bêtise de certains automobilistes.

    Pour améliorer la sécurité, cela passe par plus de structures dédiés aux modes doux et une baisse de la vitesse des véhicules motorisés en favorisant les sites propres pour les transports en commun. Il faut également arrêter de dénigrer ce mode de déplacement et pensant qu’il n’est réservé qu’aux bobo etc. Au final, il faut une politique globale volontariste de la part de l’agglo et de la mairie afin de favoriser le vélo et autres modes actifs (aide pour les achats etc).

    Bon courage dans vos actions et à bientôt,
    Loïc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *